Entre 1940 et 1944, certains auteurs se structurent autour de plusieurs thèmes, afin de donner du contenu et du sens aux événements qui entourent la chute de la Troisième République et l’édification du régime de Vichy. Autour de thématiques constitutionnelles telles que la révolution, la société et le pouvoir, l’État, ou encore la légitimité, ces auteurs abordent d’une manière prescriptive l’étude de leur objet. Revenir sur ce qui peut constituer le premier stade d’une entreprise doctrinale mise au service d’un régime, c’est essayer de comprendre le discours du droit, ou comment dans un contexte ou le politique et le juridique sont fortement imbriqués dans un rapport de force inégal, la doctrine entend bâtir les fondements théoriques d’un État incertain dans un pays occupé.

Between 1940 et 1944, scholars have worked on several themes in order to understand and explain the events surrounding the fall of the third republic and the rise of the Vichy regime. Addressing several constitutional thematics such as revolution, the dynamics between society and power, the concepts of state and legitimacy, these authors broached their research subject in a prescriptive way. To study the events that might constitute the first step of a doctrine serving a regime is trying to understand how those scholars are trying to build the founding principles of an uncertain state in an occupied country at a time where politics and law are unequal but highly interlinked.

 « La doctrine constitutionnelle du régime de Vichy », Mémoire de Master 2, « Histoire du Droit », Université Panthéon-Assas, sous la direction de Olivier Jouanjan, septembre 2016, par Louis Terracol, consultable et téléchargeable ICI.

Pour citer cet article :
Louis Terracol «La doctrine constitutionnelle du régime de Vichy », Jus Politicum, n° 19 [http://juspoliticum.com/article/La-doctrine-constitutionnelle-du-regime-de-Vichy-1207.html]