Présentation de la revue

Jus Politicum est une revue électronique consacrée au droit politique. Le droit constitutionnel est de plus en plus analysé à partir du seul contrôle effectué par le juge. Il pose néanmoins des questions plus vastes, qui ne peuvent se ramener à une approche purement contentieuse, ni même à une simple analyse des normes. Loin d’opposer les phénomènes juridiques aux questions politiques, les initiateurs de la revue sont au contraire convaincus que le droit constitutionnel ne prend toute sa signification qu’en se plaçant à leur point de convergence, lorsqu’il est pleinement appréhendé comme droit politique ; lorsque la règle est comprise à la lumière de sa pratique, de son histoire, de son soubassement philosophique : à la lumière de cette culture, en un mot, qui seule lui donne son véritable sens (V. également, « Jus Politicum : le droit ressaisi par la politique ? », www.nonfiction.fr, 6 janvier 2011).

Aussi la revue se propose d’être un lieu de dialogue entre juristes, philosophes, historiens et politistes, ainsi qu’un point de rencontre entre cultures nationales, comme en témoignent la diversité de ses organes éditoriaux, ainsi que ses trois langues de travail (français, anglais et allemand).

La revue publie différents types de contributions : une rubrique Articles regroupe les travaux les plus achevés, tandis qu’une rubrique Papiers fait une place à des travaux en cours d’élaboration. Tous sont soumis à un comité de lecture, selon la règle du double anonymat : anonymat de l’auteur pour les deux relecteurs, anonymat des relecteurs pour l’auteur. Enfin, la revue regroupe des textes de référence difficiles d’accès, qui ont vocation à constituer peu à peu un corpus d’archives en ligne.

Le site Internet de la revue a pu être créé grâce au concours financier de l’Université de Versailles- Saint Quentin en Yvelines, de l’Institut Michel Villey, ainsi que des laboratoires de droit public et de science politique de Versailles Saint Quentin en Yvelines. Qu’ils en soient ici chaleureusement remerciés. Nous souhaitons également exprimer notre gratitude à Abel Poucet et Catherine Szpira pour la conception et la réalisation du site.

Jus Politicum est également disponible sous la forme d’un volume papier publié une fois par an par les éditions Dalloz. Il regroupe autour d’un thème monographique la majeure partie des contributions de la revue électronique (voir le sommaire des volumes publiés).

Jus politicum fait partie des revues avec comité de lecture répertoriées par l’AERES dans le domaine du droit.

 

Directeurs

Professeurs Denis Baranger (Paris II) et Olivier Beaud (Paris II, Institut Universitaire de France)

 

Fondateurs

Professeurs Denis Baranger (Paris II), Armel Le Divellec (Paris II), Carlos-Miguel Pimentel (Versailles-St. Quentin-en-Yvelines)

 

Conseil scientifique

Klaus von Beyme (Heidelberg), Dominique Chagnollaud (Paris II), Jean-Claude Colliard (Paris I), Vlad Constantinesco (Strasbourg III), Jean-Marie Denquin (Paris X), Christoph Gusy (Bielefeld), Ran Halévi (CNRS), Josef Isensee (Bonn), Lucien Jaume (Cevipof / Paris), Olivier Jouanjan (Paris II), Claude Klein (Jérusalem), Franck Lessay (Paris III) , Corinne Leveleux-Teixeira (Orléans), Martin Loughlin (Londres), Ulrich K. Preuss (Berlin), Philippe Raynaud (Paris II, Institut Universitaire de France), Pierre Rosanvallon (Collège de France / Paris), François Saint-Bonnet (Paris II), Cheryl Saunders (Melbourne), Michel Troper (Paris X), Neil Walker (Edimbourg / Florence).

 

Conseil de rédaction

Manon Altwegg-Boussac (Université du Littoral), Denis Baranger (Paris II), Renaud Baumert (Lille II), Olivier Beaud (Paris II, Institut Universitaire de France), Bruno Daugeron (Lyon II), Quentin Epron (Paris II), Cécile Guérin-Bargues (Paris Nanterre), Thibault Guilluy (Paris II), Jacky Hummel (Rennes I ; responsable de la rubrique Notes de lecture), Philippe Lauvaux (Paris II), Carlos-Miguel Pimentel (Versailles-St. Quentin-en-Yvelines), Christoph Schönberger (Konstanz), Adam Tomkins (Glasgow)

 

Secrétaire de rédaction

Élodie Djordjevic (Paris II)

 

Assistants de rédaction

Martin Hullebroeck (Paris 1 et ULB), Sabina Tortorella (Paris II)